Que Dios Nos Perdone

Après L’Homme aux Mille Visages, j’étais bien chaud pour retenter un thriller espagnol.

Synopsis de Que Dios Nos Perdone

2011, à Madrid, deux flics. L’un est sanguin et a la frappe facile, l’autre a des problèmes d’élocution et est très intelligent. Tous deux s’unissent pour mettre la main sur un serial killer violent qui sévit. Le souci est que le pays est en période de crise et le pape Benoît XVI rend visite aux pèlerins espagnols, donc le commissaire demande à ses équipes d’agir dans la plus grande des discrétions

Mon avis détaillé sur Que Dios Nos Perdone

Plutôt sombre. Mais ensuite ? La première partie narre les événements de façon assez classique, on comprend les personnages, les rencontre, il y a du suspens et quelques indices trouvés. Puis après une scène, le montage est assez décousu. On ne sait plus quel point de vue suivre. Les intentions de mises en scène sont très intéressantes et le jeu des acteurs est très crédible. Sauf que cela manque d’une profondeur, d’une seconde lecture. Tout un thème sur la religion sans qu’ils en fassent quelque chose de concret, elle est trop secondaire pour moi.

C’est violent et tout va assez mal pour les personnages (dans le sens qu’aucun n’a une vie facile dans cette histoire) Au moins, rien n’est gratuit (enfin juste une situation moyennement expliquée), tout est cohérent. Les phases de tension marchent très bien.

Résumé de mon avis sur Que Dios Nos Perdone

Un bon thriller qui aurait été d’avantage parfait si j’avais ressenti une vraie descente aux enfers. Le rythme de la 2e partie m’a un peu perdu, malgré les belles images (proche du documentaire parfois) et les jeux incroyables des comédiens.

Informations sur le film :

Titre ? Que Dios Nos Perdone

Réalisation de ?

Durée ? 126 min

Nationalité ?

Sorti le ? 09/08/2017

Vu le ? 12/08/2017

Dans quel cinéma ?

Si vous avez envie...

… d’insulter le pape, de vous mettre dans la peau des victimes et de porter plainte contre la police, que Dieu vous pardonne.

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Envie de donner votre avis ?