Le Parrain 3e Partie

À cause de l’incompatibilité avec mon emploi du temps, je n’ai pas pu aller voir Le Parrain 3e Partie en salle. Je me suis donc contenté de la VOD, afin de finir les aventures de la famille Corleone !

Déjà, ça parle de quoi Le Parrain 3e Partie ?

Après avoir tout vendu à Las Vegas, Michael Corleone vieillissant a fait fortune. Il gère à présent la fondation Vito Corleone avec sa fille Mary, à New York. Malheureusement, le passé refait surface à cause d’un certain Joey Zasa. Cependant, le neveu de Michael, Vincent Mancini, a bien envie d’en découdre…

Alors, que vaut Le Parrain 3e Partie ?

J’ai trouvé impressionnant de conclure les aventures des Corleone 20 ans plus tard, avec le casting original qui a vieillit. C’est rare de reprendre un projet aussi si réussi si longtemps après, et d’arriver à produire une suite aussi convenable.

Le Parrain 3e Partie propose des parallèles avec le 1er volet, qui s’agrémentent de la conclusion pertinente d’arcs narratifs commencés plus tôt. La passation de pouvoir se ressent également bien, même si finalement il n’y a pas eu de suite.

Je me suis amusé de découvrir Joe Mantegna jeune, que j’ai découvert sur la série Esprits Criminels. Je l’ai reconnu directement et je me rends compte que 1991, c’était il y a déjà plus de 30 ans

Concernant l’intrigue, on reste encore sur le côté professionnel, comme dans la 2e partie. Tout le business autour du Vatican m’a un peu perdu. J’ai globalement été moins emballé, malgré des scènes d’assassinat très bien scénographiées. Enfin ça, c’était jusqu’à la dernière grosse scène, celle de l’Opéra.

En effet, elle crée une réelle tension, avec une alternance entre deux ambiances différentes. Comme dans les deux précédents volets, la fin aime brillamment raconter des meurtres multiples sur une atmosphère en décalage. Cela renforce la normalité de ses actes horribles dans ce milieu. De plus ici, le moment se montre hyper captivant, notamment grâce à une mise en scène magistralement rythmée. J’ai vraiment eu la sensation de prendre une vraie leçon de cinéma en pleine face.

Donc, que dire de Le Parrain 3e Partie du coup ?

Le Parrain 3e Partie est l’épisode qui m’a, la plupart du temps, le moins emballé, à cause de l’ultime business Corleone un peu flou. Heureusement, la qualité visuelle reste au rendez-vous, tout comme la solidité du casting. Arriver à garder cette atmosphère, même 20 ans après, ça reste une prouesse rarement vue au cinéma. De plus, l’ultime scène de l’Opéra m’a retourné la tête et profondément captivé. Une grande leçon cinématographique. J’ai découvert qu’il existait une version alternative, qui a été créée pour les 30 ans du film. Je ne pense pas avoir vu cette version, donc mon avis concerne la version cinéma.

Si vous avez envie...

… de rouler des gnocchis, de crise de diabète et d’une invitation à l’Opéra, découvrez les ultimes péripéties de Michael Corleone !
Le Parrain 3e Partie Poster

C'est ? Le Parrain, 3e partie (The Godfather: Part III)

Genre ? ,

Durée ? 160 min

Nationalité ?

Sorti le ? 27/03/1991

Vu le ? 11/03/2022

Où ?

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Prolongez le film !

Si vous souhaitez acheter les supports physiques du film pour le voir ou le revoir, ou vous procurer tout objet dérivé pour prolonger l’aventure, cliquez sur le(s) lien(s) affilié(s) Amazon à droite.

Cela permettra de soutenir le film ainsi que le site jevaisciner.fr !

Si vous ne voyez pas d’image, merci de désactivez votre bloqueur de pub.