Infiltrator

Bryan Cranston qui joue un double jeu dans le milieu de la drogue, comme un air de déjà -vu ? Pas tant que ça !

Déjà, ça parle de quoi Infiltrator ?

Bob Mazur est un agent infiltré, spécialisé dans le narco-trafic. Alors qu’il est proche de la retraite, il est embauché pour une ultime mission : celui d’approcher du cartel de Pablo Escobar, en s’inventant toute une vie.

Alors, que vaut Infiltrator ?

Pas mal ! À quelques moments, j’ai décroché un peu au niveau de l’intrigue, mais la globalité vaut le coup. Je ne connaissais pas cette histoire, mais j’en ai appris suffisamment pour m’y intéresser par la suite, notamment au niveau des corruptions de banques.

Bryan Cranston assure et on peut dire qu’il tient le film. Diane Kruger est un poil moins présente mais ses apparitions sont intelligentes.

L’ambiance années 80 est réussie, entre les musiques vintages, les voitures, les couleurs, c’est très immersif.

Le final est bien mise en scène et toute l’accumulation des faits pendant le film a une fin cohérente, où on se sent investi. La tension est assez présente par moment, où l’on a peur que le héros se fasse prendre (même si on se doute qu’il survit) Ce qui était intéressant aussi, c’était la façon dont le protagoniste gérait ses deux vies, jusqu’où peut-il aller dans l’une et dans l’autre ?

Si vous avez envie...

… d’avoir de retrouver des brides d’ambiance Breaking Bad, de mener une double vie tendue et duper le maximum de personnes, devenez infiltré dans le narcotrafic !

C'est ? Infiltrator (The Infiltrator)

Genre ? ,

Durée ? 127 min

Nationalité ?

Sorti le ? NC

Vu le ? 23/09/2016

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Ces films pourraient vous intéresser :