Les Indestructibles 2

Sorti pour la fête nationale américaine, je le vois lors de la fête nationale française… Synchro !

Quoi ?

La famille Indestructible reprend du service ! Après l’attaque du Démolisseur, Elastigirl, M. Indestructible et Frozone se font contacter par Winston Deavor. En effet, accompagné de sa sœur Evelyn, il souhaite permettre aux Supers de se refaire une bonne réputation, afin d’abolir la loi anti-héro. Mais un nouvel ennemi fait son apparition : l’Hypnotiseur.

Alors ?

Sensationnel ! Je n’avais pas eu la chance de le voir en présence de Brad Bird au Festival d’Annecy, donc je me suis consolé en le regardant sur le bel écran du Max Linder. 14 ans d’attente, je n’étais plus à quelques semaines près.

Le premier volet tutoyait déjà la perfection, le second n’en est pas loin. Le montage est excellent, le découpage super dynamique, on ne voit pas le temps passer (pourtant, il s’agit du plus long film d’animation de Pixar ET de l’histoire de l’animation) La technique a grandement évolué, avec des petits détails hyper réalistes qui montrent qui sont les patrons, comme des duvets de chemises, de la neige, l’eau ou même l’animation faciale des personnages.

Le ton est plutôt sérieux la plupart du temps, ce n’est pas un dessin animé pour enfant, c’est vraiment pour tout le monde. L’acting donne la sensation de regarder un live-action. Cela n’empêche pas de rire à de nombreux gags bien dosés, dans des domaines où tout le monde peut se retrouver.

La signature de l’univers créé en 2004 est toujours aussi reconnaissable. Le mélange de design années 60 et futuriste, accompagné de la musique hommage au polar retro, on se sent super bien.

Il aurait mérité un visionnage en 3D et en VF, car d’une part, beaucoup de plans étaient pensés pour le relief et d’une autre part, j’aurai aimé retrouver les voix de mon enfance chez Mme. Indestructible et Edna Mode (par l’inoubliable Amanda Lear), qui en VO, sonnent vraiment différemment. Cela dit, je ne regrette pas la VO pour Bob Odenkirk, avec son personnage qui lui ressemble beaucoup physiquement.

Les thèmes abordés sont bien amenés, toujours centré sur la famille mais avec de nouveaux points de vue. Le seul petit défaut est sur le méchant, qui est moins marquant que Syndrome.

Du coup ?

L’attente entre les deux épisodes est plus que récompensée. Le savoir-faire d’écriture et de réalisation de Brad Bird se marie très bien avec les prouesses techniques développées chez Pixar, qui vous font voyager et vibrer dans un univers de super-héros pas si enfantin qu’il en a l’air. J’ai l’impression que c’est même plus sérieux que le MCU…

Si vous avez envie...

… d’une utilisation judicieuse de tous les pouvoirs des héros présents, de voyager près de 2h dans un respect de votre enfance et de sortir du cliché de la mauvaise suite après des années d’attente, retrouvez votre famille de super-héros préférée !

C'est ? Les Indestructibles 2 (The Incredibles 2)

Durée ? 118 min

Nationalité ?

Sorti le ? 04/07/2018

Vu le ? 14/07/2018

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email