La Chute du Président

J’avais bien accroché les aventures de Gerard Butler à Londres en 2016. Et j’ai enfin la réponse à mon article de l’époque : je sais où est la prochaine attaque. Un peu déçu, car on reste aux États-Unis dans ce 3e volet…

Quoi ?

Le président des États-Unis, Allan Trumbull, pêche dans un lac, accompagné de son service de sécurité. C’est alors qu’une attaque de grande envergure décime toutes les unités. Sauf Mike Banning, qui sauve de justesse le président. Malheureusement, un peu plus tard, il est accusé d’avoir préparé cet assassinat. Tandis que le président est toujours dans le coma, Mike ne se laisse pas faire et s’enfui pour trouver le réel coupable…

Alors ?

Après deux films français pour la reprise, il me fallait un peu d’action.

La Chute du Président sonnait comme un posage de cerveau et d’explosion. Pourtant, c’est moins bourrin que je pensais. C’était même plutôt malin à pas mal de moments. Plusieurs éléments annonçant de la facilité, arrivaient à sortir des sentiers.

Cependant, c’est plutôt dans le détail que ça me sort du film. De petits raccourcis par-là, me font doucement lever les yeux au ciel, car peu crédibles. Ils sont parfois grossiers sur le moment, mais j’arrive à m’en détacher quelques secondes plus tard.

Du coup ?

Ce troisième volet fait donc le travail. Il ne réinvente rien, il est maître de sa série dans la globalité et flemmard sur des détails. Moins percutant que son prédécesseur à mon goût.

Si vous avez envie...

… de faire péter une forêt, de lions et de caisson d’isolement, protégez donc une nouvelle fois le président des États-Unis.

C'est ? La Chute du Président (Angel Has Fallen)

Genre ? ,

Compagnies ? ,

Durée ? 121 min

Nationalité ?

Sorti le ? 28/08/2019

Vu le ? 17/09/2019

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email