AmericanNightmare 4 : Les Origines

Après la finale de la coupe du monde de foot, je me suis dit que pour être raccord avec les festivités qui ont suivi, j’allais mater tous les American Nightmare. Chose faite, du coup je suis allé voir le 4e volet au cinéma.

Déjà, ça parle de quoi AmericanNightmare 4 : Les Origines ?

Afin de réduire les taux de chômage, de pauvreté et de criminalité, le gouvernement américain a décidé de mettre en place une expérience radicale. Durant 12 heures d’affilé, State Island vers la ville de New York sera une zone où tous les crimes, y compris le meurtre, seront autorisés. Cela permettra aux volontaires de gagner de l’argent s’ils survivent et de se purger de toute haine…

Alors, que vaut AmericanNightmare 4 : Les Origines ?

Je crois que c’est la rare saga qui commence assez mal, avec un premier volet très bof, mais qui s’améliore par la suite. Ne voyant plus James DeMonaco à la réalisation et qu’il s’agissait d’une préquelle sur un sujet dont on connaissez déjà l’origine, j’avais un peu peur du drame.

Ce 4e épisode se passe plutôt bien. On est d’avantage centré sur les protagonistes. Et ce qui fait la force de cette série (à partir de Anarchy) c’est l’aspect politique qui est très bien dosé, à travers des critiques du système américain. On peut faire beaucoup d’analogies avec le gouvernement actuel et les problèmes qu’il possède.

La réalisation, jusque là assez basique, se permet avec ce changement de main (mais toujours DeMonaco à l’écriture) quelques intentions visuelles plutôt sympas.

Pour ce qui est de l’histoire, par rapport à la saga, on n’apprend pas vraiment plus de chose qu’on ne sait déjà. Je m’attendais à qu’on parle plus des Pères Fondateurs par exemple, mais on se concentre vraiment sur la toute première purge et des confrontations que subissent les héros de l’époque. Connaissant la suite, c’est un peu biaisé et le lien avec celle-ci est assez raccourci. Sinon, le scénario pris seul marche bien, la structure du film est pertinente.

Donc, que dire de AmericanNightmare 4 : Les Origines du coup ?

American Nightmare fait son petit bonhomme de chemin et continue son exploration du système américain. Une préquelle un peu inutile vis à vis du reste mais fonctionne bien seule, grâce aux efforts sur le background des personnages et de quelques intentions visuelles.

Si vous avez envie...

… de lâcher la bête en vous, de critiquer le système américain intelligemment et de vous couvrir de sang légalement, purgez-vous dans American Nightmare 4.

C'est ? AmericanNightmare 4 : Les Origines (The First Purge)

Genre ? , ,

Durée ? 98 min

Nationalité ?

Sorti le ? 04/07/2018

Vu le ? 18/07/2018

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email