Once Upon A Time… In Hollywood

Voici l’avant-dernier film de Tarantino, avec un casting conséquent plongé dans la fin des années 60.

Déjà, ça parle de quoi Once Upon A Time… In Hollywood ?

Hollywood, 1969. Une star du petit écran, Rick Dalton, entame une période difficile dans sa carrière. Heureusement, sa doublure de cascade de toujours, Cliff Booth, l’accompagne partout.

Alors, que vaut Once Upon A Time… In Hollywood ?

C’est franchement long, mais au moins, on n’est pas trompé sur la marchandise. Il s’agit de là vraiment d’une aventure à Hollywood en 1969. Ses différentes situations, la vie des acteurs et surtout, le contexte de l’époque. Quentin Tarantino s’est tout simplement fait un kiff et il s’est amusé à recréer un Hollywood qui aurait pu exister. Il a même carrément créé des films dans son film.

À partir du moment où vous lâcherez prise et que vous vous rendrez compte qu’il n’y a pas vraiment de fil conducteur, vous apprécierez sans doute l’univers riche en références, parodies et hommages. Ce long-métrage respire le cinéma. Tout est cinéma, que ce soit devant ou derrière la caméra.

De toute façon, quand ya Leonardo Di Caprio (pas revu depuis The Revenant tout de même), on s’attend forcément à ne pas voir un mauvais film. Son jeu ici est multiple et fascinant. Accompagné pour la première fois par Brad Pitt (dernièrement dans Alliés), qui rentre dans un rôle tordant. Le duo inédit marche vraiment bien et il aurait pu exister. L’avantage d’une histoire aussi longue, c’est qu’on a bien le temps de connaître les personnages. D’ailleurs, vous pourrez à vous amuser à trouver les caméos, aussi bien d’acteurs actuels que les sosies d’anciens. Certains sont même stupéfiants.

Enfin, certains passages sont amusants et permettent de rester à bord. Globalement, c’est assez tarantinesque, on y reconnait beaucoup de traits du réalisateur.

Donc, que dire de Once Upon A Time… In Hollywood du coup ?

Le titre n’avait pas menti, on est clairement face à un bout d’histoire hollywoodienne, fantasmée mais qui fait écho à de vrais faits. Faut s’accrocher, mais le casting est suffisamment solide pour vous épater. C’est contemplatif presque, on se laisse guider. On est pour le coup vraiment spectateur, tout en passant par plusieurs genres par moment. C’est un film qui exprime tout l’amour de Tarantino qu’il porte au monde du cinéma et des quasi-années 70 californiennes.

Si vous avez envie...

… de jouer dans plein de films, de sosies d’acteurs saisissants et de faire de la pub pour des cigarettes, plongez-vous dans le hollywood de 1969 vu par Tarantino !

C'est ? Once Upon A Time… In Hollywood

Genre ? ,

Durée ? 161 min

Nationalité ?

Sorti le ? 14/08/2019

Vu le ? 15/08/2019

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email