Suède : Enfer et Paradis

Quoi ?

Pseudo-documentaire sur les mœurs sexuelles et sociales suédoises des années 60.

Alors ?

C’est la première fois que je regarde un documentaire nanardesque. Je me demandais en quoi ça consistait et je craignais même de m’endormir (il s’agissait du 3e film de La Nuit Nanarland 5). Je n’ai pas été déçu, au point que cela m’a tenu éveillé.

La plus grande force de Suède réside dans le narrateur (doublé en VF par Jean Topart). Le dédain qu’il insuffle au peuple suédois me laisse pantois. Il voit tout avec le spectre de la déprime, alors que ce n’est pas forcément le cas. En effet, les commentaires ne correspondent tout simplement pas à ce que les images expriment. Pour appuyer la mauvaise foi, le documentaire n’hésite pas non plus à mettre en scène grossièrement pour inciter à juger.

Le réalisateur nous emmène par moment dans les pires endroits et en fait une généralité. Globalement, il critique le pays sur certains points, mais concrètement, ça peut être partout pareil. Dans le sens où la Suède n’a pas nécessairement plus de problèmes qu’ailleurs.

Si vous avez envie...

C'est ? Suède : Enfer et Paradis (Svezia : Inferno e Paradiso)

Genre ?

Durée ? 89 min

Nationalité ?

Sorti le ? 1968

Vu le ? 25/09/2021

Où ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email