Raya et le Dernier Dragon

Déjà sorti partout dans le monde, il était temps de le voir en France !

Quoi ?

Il y a bien longtemps, les humains et les dragons vivaient heureux en harmonie. Jusqu’au jour où une entité malfaisante transforma en statue de pierre une grande partie des peuples. Les dragons se sacrifièrent pour restaurer la paix. Cinq cents ans plus tard, le Mal revient et divise plus que jamais les contrées de Kumandra. Raya, une guerrière solitaire, cherche à tout prix le dernier dragon, qui pourrait sauver son monde…

Alors ?

J’ai trouvé qu’il s’agit d’un vrai bon film d’aventure. Disney explore une nouvelle ethnie non-caucasienne, avec un peuple originalement inspiré du sud de l’Asie. Dans les traits comme dans la culture, avec notamment les arts martiaux aux chorégraphies superbement maîtrisés.

Raya et le Dernier Dragon aurait pu traiter subtilement le thème de la confiance. Mais jeune public oblige, on le rappelle toutes les 20 minutes. Cela n’empêche pas le film de regorger d’idées originales et de détails pertinents dans la narration.

Les musiques mélangeant tradition et orchestre m’ont entraîné avec douceur. J’ai eu une bonne sensation de voyage, plutôt appréciable en ces temps de crise sanitaire.

Dommage que les différents lieux s’enchaînent plutôt vite, on n’a pas suffisamment le temps d’apprécier chaque tribu. Aussi, quelques passages scénaristiques sont justifiés par un vieux “c’est magique”. De même que certaines créatures, bien qu’attachantes, semblent présentes surtout pour les jouets. Ou pour les doses d’attendrissements.

Heureusement, les personnages féminins très forts et très présents rattrapent le coup. Raya me fait penser un peu à Rey dans Le Réveil de la Force (et Tuk-Tuk à BB-8 du coup) L’animation riche lui donne un visage hyper expressif. On dirait par moment une femme filmée. Je n’avais plus l’impression de voir un dessin animé. Le rôle d’Akwafina (L’Adieu) lui va à ravir, vis-à-vis de son mélange d’énergie et de flegme si caractéristique.

J’ai aussi visionné Nous, Toujours. Ce court-métrage aurait dû se glisser avant le film, si la sortie en salle avait été maintenue. Cliquez sur le titre pour aller lire mon avis !

Du coup ?

Une qualité visuelle et narrative à la hauteur de la firme aux grandes oreilles, malgré le télétravail massif. L’histoire et l’univers font dans l’originalité, même si on sent un remplissage de cahier des charges par moment. Disney continue sur sa lignée de girl power allégé d’histoire d’amour forcée et puérile. Juste une intrigue de personnages badass, qui se battent pour leurs valeurs. Un bon film d’aventure qui aurait sans doute mérité un visionnage au cinéma.

Si vous avez envie...

… de rouler-bouler, d’être forte en natation et de bébé ninja, partez dans le royaume de Kumandra !

C'est ? Raya et le Dernier Dragon (Raya and the Last Dragon)

Durée ? 108 min

Nationalité ?

Sorti le ? 04/06/2021

Vu le ? 07/06/2021

Où ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email