Quelques Minutes Après Minuit

Y a des films qui sont toujours vite déprogrammés ou avec peu de séances dans peu de cinéma, mais qui ne sont pas nécessairement mauvais. Je crois que le Publicis Cinema des Champs-Elysées a toujours des films intéressant, pas une seule séance là-bas n’a été un échec et aujourd’hui c’est encore le cas.

Quoi ?

Conor O’Malley est un garçon qui a une vie assez difficile. Sa mère est très malade, son père est parti en Amérique, sa grand-mère est stricte et il se fait martyriser à l’école. Jusqu’au jour où il fait la rencontre onirique d’un arbre humanoïde conteur d’histoires…

Alors ?

Fascinant ! Je n’avais pas lu les extraits de critiques sur les affiches qu’en sortant de la salle et le film les mérite grandement.

Déjà, l’histoire (basée sur une nouvelle de Patrick Ness, sur une idée originale de Siobhan Dowd) peut sembler simpliste et clichée mais sa narration en est toute autre. Chaque impression de déjà -vu s’efface rapidement, chaque code est cassé pour en montrer son vrai intérêt.

Une sorte de révélation de la réelle nature humaine, loin d’être manichéenne, un contraste avec le fait qu’il s’y raconte des contes.

Ensuite le casting est dingue. Le jeune Lewis McDougall (aperçu dans Pan) lie à lui tout seul Sigourney Weaver, Felicity Jones (Inferno, Rogue One), Toby Kebbell (Black Mirror) et Liam Neeson. Tous ont un jeu précis et convaincant. Le gamin fait preuve d’une présence inouïe et la mère est incroyable, on s’attache à elle très vite.

La réalisation est propre avec notamment des animations en motion design terriblement efficace, à la direction artistique originale et surtout, tout comme dans les parties filmées, des transitions dynamiques de bonne qualité.

Le design de l’arbre est fou et de nombreux effets numériques sont d’une puissance surprenante pour ce genre de film, mais totalement juste pour la cohérence de l’histoire. Des phases d’incrustation sont très bien faites.

Un air de Géant de Fer, voire d’un Bon Gros Géant de Spielberg en plus dramatique et bouleversant. Vous verserez votre larme je pense !

Voilà, j’ai trouvé mon film préféré de l’année 2017 à ce jour ! “

Du coup ?

Voilà, j’ai trouvé mon film préféré de l’année 2017 à ce jour !

Si vous avez envie...

… de détruire des choses, de trouver le courage de connaître la vérité et de contes mystérieux, sortez quelques minutes après minuit !

C'est ? Quelques Minutes Après Minuit (A Monster Calls)

Durée ? 117 min

Sorti le ? 04/01/2017

Vu le ? 15/01/2017

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email