Lucky Strike

Vous commencez à me connaître : “thriller” + “sud-coréen”, ça me fait aller au cinéma sans problème. La chance a-t-elle frappé ?

Quoi ?

Un sac rempli d’argent. Un employé fauché. Un douanier endetté. Une hôtesse maltraitée. Et pourtant, le destin va tous les lier…

Alors ?

Une intrigue forte intéressante. Découpée en chapitres, certains reconnaîtront une sorte de Pulp Fiction.

Ne vous attendez pas non plus à un gros twist ou à des scènes qui font beaucoup réfléchir. En soi, l’histoire se suit facilement, notamment grâce à ses personnages variés et forts.

J’adore toujours autant cette façon dont le cinéma sud-coréen arrive à passer de traits d’humour à du drame violent. Même si le ton reste globalement plus léger que Tunnel, par exemple.

L’efficacité de la réalisation et de la photographie permet d’apprécier le côté visuel de cette narration puzzle amusante.

Ce genre de scénario permet de nous questionner sur la façon dont les protagonistes font avancer une intrigue. De se demander quelles actions justifient l’apparition d’un tel à tel moment précis. Un super jeu pour les scénaristes en herbes. Dans ce film, rien n’est placé de façon anodine.

Du coup ?

Une mise en scène efficace pour une intrigue simple. Le plaisir de replonger dans le cinéma sud-coréen avec des personnages intelligemment définis. Entre amusement et violence, le cheminement vers un final très bien amené vous fera passer un bon moment.

Si vous avez envie...

… de faire de la pub pour une marque de cigarette, d’une mère sénile et d’erreur sur la personne, empochez le pactole !

C'est ? Lucky Strike (지푸라기라도 잡고 싶은 짐승들 - Jipuragirado Jabgo Sipeun Jibseungdeul / Beasts Clawing at Straws)

Genre ?

Compagnies ? ,

Durée ? 108 min

Nationalité ?

Sorti le ? 08/07/2020

Vu le ? 15/07/2020

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email