Life

L’icône rebelle des adolescents, James Dean, a le droit à son biopic et ça se passe dans Life.

Alors ?

Dennis Stock est photographe-reporter prometteur, travaillant notamment pour Life Magazine. Il rencontre un jeune acteur talentueux, James Dean, qu’il souhaite faire connaitre au monde entier, à travers des photos sincères, prises pendant un séjour avec lui.

Je ne connaissais pas grand-chose sur James Dean, si ce n’est que son nom (notamment dans la chanson Famous des Scouting For Girls), donc je partais du principe que je regarderai le film, vraiment comme une histoire.

Malheureusement, je n’ai pas du tout réussi à rentrer dans l’ambiance. Le fil conducteur est le célèbre reportage-photo de Stock pour Life, mais le souci est que chaque scène est plutôt une contextualisation de chaque photo. Mais comme je n’avais jamais vu les photos avant, quand le personnage de Dennis prenait une photo, j’imaginais qu’elle devait être très connu. Les connaisseurs peuvent plus prendre leur pied que moi, en retombant sur leur patte, lorsqu’une photo est prise.

De plus, j’ai appris que l’acteur était bisexuel et amateur de voiture, chose qu’il a l’air d’être effacé pour ce film. Pour son orientation sexuelle, à la rigueur pourquoi pas, mais lorsqu’on sait que l’acteur décède prématurément dans un accident de voiture, c’est pas très pertinent de ne placer qu’une scène avec une moto. De plus, le film porte le nom du magazine, mais on en sait pas plus sur sa machinerie (bien qu’en effet, on se porte plus sur le mot, que sur l’hebdomadaire)

Sinon, au niveau du casting, on a du bon. Avec Robert Patinson, qui me parait être un des rares comédiens contemporains à vraiment avoir la « gueule d’acteur », comme on en avait à l’âge d’or du cinéma. Ensuite, avec Dane DeHaan, que j’apprécie beaucoup depuis le début avec Chronicles. Par contre, comme je ne connais pas vraiment James Dean, j’imagine que Dane a dû être dans la peau du personnage à fond, mais le comportement du mec un peu négligé, ça va 5 min. J’avais l’impression qu’il était stone tout le long. Sans parler des cigarettes, je conçois que c’était très répandu dans les années 50, mais j’avais l’impression qu’ils respectaient des quotas au plan… Heureusement, ça se calme par la suite, et les taffes deviennent plus naturelles. Disons que le film a une vraie signification pour moi, qu’à partir du moment où Dennis suit James dans son Indianna natal.

Si vous avez envie...

… de connaitre un peu la vie du rebelle iconique, de passer un séjour dans la neige de la cambrousse américaine et de fumer comme des pompiers, prenez votre appareil photo et venez immortaliser la vie intime de James Dean.

C'est ? Life

Genre ?

Durée ? 111 min

Nationalité ?

Sorti le ? 09/09/2015

Vu le ? 19/09/2015

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email