Jurassic World

Spielberg avait décidé de réaliser Jurassic Park 4, mais finalement, a laissé sa place à Colin Trevorrow, qui nous offre donc ici un mi-reboot/mi-suite, Jurassic World.

Alors ?

Gray et Zack sont deux frères qui partent en séjour dans un parc d’attraction peu commun. En effet, il s’agit d’un zoo dans lequel ils peuvent rencontrer des… dinosaures ! De leur côté, les scientifiques responsables des espèces présentes dans la réserve, ont crée de toute pièce un animal très dangereux et celui-ci est sorti de son enclos. La sécurité du parc est alors remis aux main d’un dresseur de raptor, Owen.

Retour aux premiers amours ! Je suis fasciné par les dinosaures depuis toujours et le seul film qui en possèdait que j’ai pu voir au cinéma, c’était Jurassic Park 3 (malheureusement pas le meilleur de la série). Avec la technologie actuelle et les attentes que j’avais, ce nouvel opus offre quand même le spectacle nécessaire. Cela dit, à quelques plans près, il aurait pu être tourné dans les années 90-2000. Ce qui n’est pas forcément un défaut, car cela montre que le film ne voulait pas en faire plus qu’il ne pouvait et on ne tombe donc pas dans l’exagération des effets numériques. On est même supris et époustouflé. Un bon moment d’Imax3D lors de la scène du spectacle aquatique et à la fin.

La partie que j’ai beaucoup apprécié et qui a été agréablement bien travaillée, ce sont les moments où l’on suit la vie du parc. On s’y croirait vraiment ! Tous les codes des parcs à thèmes sont respectés, ce qui le rend très crédible. On a envie d’y être et de carresser nous aussi des bébés iguanondons.

Aussi, le nom du parc qui change, m’avait laissé perplexe. Mais heureusement, les épisodes originaux ne sont pas oubliés pour autant. Sans spoiler, je vous conseille de revoir au moins le 1er du nom.

Comme vous aurez pu le voir dans les bandes-annonces, on a la présence de notre Omar Sy, décidémment reconverti aux blockbusters américains. Son accent anglais reste très propre à lui, on le reconnait bien là, malgré un rôle secondaire assez identique à celui dans le dernier X-Men. Heureusement à des moments, il jure et parle tout seul en français. Après son Gardiens de la Galaxie, Chris Patt est très bien en dresseur de raptors, il confirme le réalisme du film, on pourrait bien l’imaginer dans la vraie vie faire de telles choses.

Un point négatif serait peut être un moment creux après le début de l’histoire. Un peu trop de parlote pour pas grand-chose. Mais c’est bien équilibré avec un rythme plus soutenu par la suite.

Si vous avez envie...

… d’adopter un raptor, de revoir des dinosaures au cinéma et d’avoir envie de rejouer à Zoo Tycoon : Dinosaur Digs, prenez vos billets d’entrée pour Jurassic World !

C'est ? Jurassic World

Genre ? ,

Durée ? 124 min

Nationalité ?

Sorti le ? 10/06/2015

Vu le ? 13/06/2015

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email