Hotel Artemis

Obligé d’aller à l’UGC pour voir un film qui me paraissait bankable. D’habitude, je laisse couler, mais là il m’attirait bien. Alors est-ce que ça valait le coup de payer plein tarif (car oui j’ai oublié qu’il y en avait peut-être un pour les -26 ans…) ?

Quoi ?

Dans un futur proche, Los Angeles est en proie à la plus violente émeute. Dans ce cauchemar civil, un hôtel reconverti secrètement en un hôpital pour criminel, accueille un braqueur et son frère mal en point. Malgré les règles énoncées par l’infirmière qui gère, tout ne se passera pas comme prévu…

Alors ?

Je ne comprends toujours pas pourquoi ce film n’a pas été diffusé par plus de salles plus longtemps. Encore une histoire de distribution ?

Il flirte pas mal avec ce que j’ai pu voir habituellement de bien dans le même style. De plus, le casting est bien garni. Avec principalement Jodie Foster (pas revue sur le devant de la scène depuis Elysium) en petite vieille alcoolique mais déterminée très attachante. Et cocorico, la place de la femme fatale ninja française a été attribuée (encore ?) à notre Sofia Boutella (récemment La Momie), égale à elle-même mais qui le fait bien comme à chaque fois.

Sinon, tout est propre, enfin paradoxalement, on ressent bien le côté sale et lugubre du lieu. Une belle lumière régulièrement, des plans construits avec du potentiel, une histoire bien située entre le mainstream et la complication inutile.

Du coup ?

J’avoue je m’attendais à plus original, plus osé, avec plus d’intention. Donc oui, j’aurai préféré payer moins cher, mais j’ai passé un bon moment, avec cette sorte de huis clos de mafieux.

Si vous avez envie...

… d’imprimante 3D, de références à d’autres films et de ne pas franchir ‘la putain de lignee’, prenez votre chambre pour l’Hotel Artemis.

C'est ? Hotel Artemis

Genre ?

Durée ? 95 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 25/07/2018

Vu le ? 11/08/2018

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email