Dumbo

Enfin ! Enfin ! Je suis enfin retourné à une avant-première officielle mondiale au Grand Rex ! Ma dernière séance en présence de l’équipe du film date de septembre quand même… Très content donc d’y retourner et avec du lourd.

Quoi ?

Au début du 20e siècle, un cirque ambulant est témoin d’un bel événement. Jumbo, la mère éléphant accouche d’un bébé… particulier. Son éléphanteau possède d’immenses oreilles et le patron de la troupe le trouve laid. Mais les enfants Farrier vont découvrir que ce nouveau-né peut accomplir des merveilles : à l’aide d’une plume, il peut s’envoler ! De quoi faire de nouveaux numéros qui pourront rapporter gros

Alors ?

Tout d’abord, je vais vous parler de l’avant-première.

Pas de tapis rouge extraordinaire. Je ne l’ai pas même pas fait (c’était dû aussi à mon e-billet pour 3 et le monde présent) En attendant les stars, on s’est bien amusé avec le Tweet Wall (affichage de tweets en direct sur l’écran de scène), agrémenté des bandes-annonce des prochains films Disney.

Étaient présents Jean-François Camilleri, le président de The Walt Disney Company France (entre autres, le genre de nom de poste qui calme direct), le réalisateur du film, que j’aime beaucoup, Tim Burton (Edward Aux Mains d’Argent, Mars Attacks !, mais aussi Alice, Big Eyes, etc…) et enfin l’actrice française la plus appelée à Hollywood, Eva Green (qui bosse pas mal avec Burton, comme dernièrement Miss Peregrine)

Ils ont fait un speech d’au moins 10 minutes sur le parallèle avec l’œuvre globale de Burton, qui parle souvent de paria, du la modernisation du film et des prouesses d’acrobatie de l’actrice. Une fois ce moment de grâce fini (un rêve qui se réalise pour moi, de voir Burton en vrai quoi !), le film est lancé.

J’avais ouïe dire que c’était une suite. Mais aux premières scènes, il se raconte la même histoire que l’original (dont je ne me souviens pas tant que ça, ce qui me permettait de moyennement pouvoir comparer) Je pensais que ça allait être comme le film de 1941, saupoudré d’humains avec la famille Farrier. Puis au bout d’un moment, le film part complètement dans une autre direction. Et ça fait super plaisir. Dumbo est un véritable remake. Il se base sur le matériel original (le film d’animation comme le conte) pour raconter sous une autre forme.

L’espèce d’auto-promo avec le parc d’attraction très disneylandien est gênante au début, mais par la suite passe vraiment au second plan. L’histoire reste simple, prévisible, tout en divertissant dans l’univers du cirque d’antan. En parlant de plusieurs thèmes, comme la famille, les femmes de science et l’éternel appât du gain.

Beaucoup de plans au début en extérieur font très numériques, ça pue le fond vert. Heureusement, c’est beaucoup moins flagrant par la suite.

L’humour est bienveillant, plaira à tout le monde, qu’importe son âge. Quelques références au dessin animé original sont parfois amenées maladroitement, sans trop perturber.

Enfin Dumbo est réussi malgré le passage au full 3D réaliste. Il est toujours aussi mignon et sa personnalité est même accentuée. Les autres éléphants font d’ailleurs très vrais. Les enfants qui l’entourent (joué par les nouvelles têtes Nico Parker et Finley Hobbins) sont assez bien écrits et sortent des clichés des bambins naïfs et stupides semeurs de troubles. Ils sont construits et prennent des décisions pertinentes.

Du coup ?

Une agréable surprise. Je n’étais pas vraiment chaud à la base, pour tout vous dire. Heureusement que l’équipe du film était là pour me faire aller à l’avant-première. C’est un bon et véritable remake (et non une pâle voire mauvaise copie) car il réinvente l’histoire, en y ajoutant des éléments intéressants, sans dénaturer la véritable nature. Cependant, aucune idée de pourquoi Burton est sur le projet, je n’ai absolument pas reconnu sa patte. Ça fait plus film de commande, n’importe qui aurait pu être dessus, j’ai l’impression. Bien sûr, des thèmes dont Burton parle souvent, mais pour le coup, ils font partie de la charte Disney.

Bref, une production Disney de bonne facture, sans être un triple A, qui fait agréablement son job.

Si vous avez envie...

… de bosser avec un seul bras, de freak show et de voler à dos d’éléphant, prenez vos oreilles pour amuser la galerie.

C'est ? Dumbo

Durée ? 112 min

Nationalité ?

Sorti le ? 27/03/2019

Vu le ? 18/03/2019

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email