Django

Je continue dans la Seconde Guerre Mondiale. Après l’hommage juif, je passe à l’hommage musicalement tsigane.

Quoi ?

Années 40, Django Reinhardt est un prestigieux musicien tsigane à Paris. Il est si bon, que lui et son groupe sont demandés par les allemands pour qu’ils jouent à Berlin, face à l’armée, les généraux et peut-être même le Führer. Django va tout faire pour éviter cela

Alors ?

Un peu décevant. Je m’attendais à plus de rythme, pour un film parlant de musique.

Le début est convaincant, les ambiances sont légères puis entrecoupées de piqûres de rappel de la Guerre. Mais une fois tous les personnages présentés, les enjeux exposés, le film manque d’action, de peps, dans le cheminement de l’histoire.

Les scènes s’enchaînent sans lien fluide entre elle. C’est de la pure narration : il se passe ça puis ça, puis ça, sans grand enthousiasme. Même la musique est parfois même sans réel intérêt, si ce n’est du remplissage. On ne permet pas assez de s’attacher aux protagonistes ou à l’inverse on nous force à créer de l’empathie, il n’y a pas de juste milieu subtil.

Heureusement, on est régalé de dialectes tsiganes et d’allemand. De même que la fin, à partir de la scène du bal, la tension revient et le montage est efficace, même si ça se finit rapidement.

Au moins, Reda Kateb fait le taff et je tire mon chapeau pour l’effort fourni pour l’apprentissage de la guitare et de garder ses doigts pliés. J’ai été content de voir Gabriel Mirété, comédien du collectif Les Parasites. C’est top qu’il puisse jouer dans des grosses productions françaises. Sinon, rien à redire sur Cécile de France ma foi, son rôle est assez inégal en terme de présence du personnage.

Malgré un bel hommage au peuple tsigane et à sa musique, j’ai eu du mal à bien rentrer dans l’histoire du guitariste, que j’imaginais plus rocambolesque. J’espérais voir plus l’impact de sa musique sur le monde et son dévouement pour son peuple.”

Du coup ?

Malgré un bel hommage au peuple tsigane et à sa musique, j’ai eu du mal à bien rentrer dans l’histoire du guitariste, que j’imaginais plus rocambolesque. J’espérais voir plus l’impact de sa musique sur le monde et son dévouement pour son peuple.

Si vous avez envie...

… de jouer de la guitare à 3 doigts, de parler tsigane et d’apercevoir les youtube poops des années 40, découvrez ma légende de Django.

C'est ? Django

Genre ? , ,

Durée ? 115 min

Nationalité ?

Sorti le ? 26/04/2017

Vu le ? 02/05/2017

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email