Seuls

Quand j’étais petit, je rêvais de pouvoir adapter cette BD. Bon le temps est passé assez vite et on l’a fait avant moi. Et vu ce qu’ils ont fait aux BD de mon enfance, j’avais un peu peur…

Quoi ?

Leïla est une ado comme tout le monde, avec ses problèmes. Jusqu’au jour où elle se réveille dans un monde où il n’y a plus personne

Alors ?

Une BD adaptée au cinéma français, c’est souvent une comédie potache, bête et détruisant l’essence du support original pour assouvir des besoins de faire rire toute la famille et faire un maximum d’entrée (mais y en a qui sont bien parfois).

Heureusement là, il s’agit d’une saga de suspens, donc pas de risque… Sauf que comme elle est adressée à des ados, le film est tourné pour les ados.

Déjà, j’ai fait un effort de ne pas trop faire attention au raccord avec l’histoire originale, afin de vraiment le voir comme un film à part entière.

C’est un thriller simplifié, avec à la fois des emprunts au cinéma américain et au cinéma français, bien fait certes, mais sans grosse innovation, comme s’ils n’avaient pas le goût du risque et c’est dommage.

Aussi, le thème aurait pu être beaucoup plus angoissant que ça mais ils sont restés assez soft, malgré 2-3 scènes immersives. Le souci était surtout le dosage des évènements, trop de fioritures ou des scènes qui sont inutiles, comme d’autres bâclées.

Le niveau du jeu d’acteur n’était pas mauvais, mais encore une fois, comme tout était simplifié, c’est assez théâtral. Chaque personnage a un une personnalité propre, mais pas toujours subtile. Le film est centré sur Leïla, jouée par Sofia Lesaffire qui s’en sort bien pour un premier rôle. Stéphan Bak, dont on avait l’habitude de faire rire, ici campe un bad boy de cité assez convaincant. Aussi, on est d’accord que Paul Scarfoglio, physiquement c’est le mix parfait entre Alain Chabat et Aaron Taylor-Johnson ?

Les effets spéciaux dans l’ensemble sont assez poussés, pour du cinéma français et réussis. La fumée notamment et le sentiment de solitude face aux rues, routes et ville désertes. Quelques plans vu du dessus de véhicule un peu moins réalistes, dans le sens que c’est grillé qu’il s’agit de numérique.

Au niveau de l’adaptation vis à vis du travail de Gazzotti/Vehlmann c’est assez bien géré, dans le sens où ils ont réussi à prendre les éléments pertinents pour tenir dans 1h30 et les ont adaptés en enlevant et ajoutant des choses, pour qu’ils amènent différemment la fin, légèrement différente aussi. J’ai beaucoup aimé le design futuriste du Maître Des Couteaux. Néanmoins, je préfère l’histoire originale, qui reste beaucoup plus complexe.

Ma déception restera que le film s’adresse vraiment aux ados d’aujourd’hui, en oubliant complètement ceux qui ont grandi avec… Ya certes quelques clin d’œil, mais ça ne suffit pas !

Bref un thriller safe pour frissonner en famille, avec des images très belles et un étalonnage de qualité.

Du coup ?

Bref un thriller safe pour frissonner en famille, avec des images très belles et un étalonnage de qualité.

Si vous avez envie...

… de faire du vélo sur l’autoroute, de dormir dans un hôtel de luxe et de fourgon blindé, ne restez pas seuls.

C'est ? Seuls

Compagnies ? ,

Durée ? 90 min

Nationalité ?

Sorti le ? 08/02/2017

Vu le ? 11/02/2017

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email