Le Roi Lion

Invité à l’avant-première presse via le Blog de Cheeky, je suis allé voir le dernier film ‘live’ de Disney. Remake d’un film qui a marqué toute une génération et moi-même. C’est donc au Dolby Cinema de Beaugrenelle et dans ses superbes sièges, que je me préparer au choc (dans tous les sens du terme)

Déjà, ça parle de quoi Le Roi Lion ?

Au cœur de l’Afrique, le lion Mufasa et sa reine Sarabi règnent en paix sur la savane, appelée La Terre Des Lions. Ils mettent au monde le petit Simba, qui est présenté au royaume. Cependant, le frère du roi, Scar, a des plans pour s’emparer de la couronne

Alors, que vaut Le Roi Lion ?

Je l’avais senti dans les bandes-annonce, ainsi que la grosse campagne de promo (les affiches font plus penser à une pub pour le Zoo Parc de Beauval qu’à un film) et c’est malheureusement le cas pour le film entier. Ce n’est pas vraiment Le Roi Lion. C’est un reportage animalier avec en fond les dialogues et les chansons du Roi Lion.

D’un point de vue technique, c’est époustouflant ce que Disney a su développer. Les animaux sont ultra réalistes, que ça soit dans leur design, leur animation, jusque dans les moindres détails de comportement. Hélas, la synchronisation labiale laisse à désirer. De plus, les animaux n’ont clairement pas d’expression faciale. J’ai ainsi eu l’impression que c’était de la voix off par-dessus des vidéos d’animaux. C’est un choix, au moins c’est crédible. On se rend compte juste que des animaux réalistes ne sont pas compatibles avec des chansons.

Côté adaptation, pas de prise de risque. Le remake est très fidèle à l’histoire originale, quasiment plan par plan même. Seuls quelques ajouts de blagues plus modernes de la part de Timon et Pumbaa rajoutent un côté plus méta. La quasi-demie heure de plus que l’original se remplit grâce à quelques scènes plus longues et une scène vraiment ajoutée.

Le côté métaphorique est drastiquement en dessous. Beaucoup de scène perdent leur surcouche graphique qui accentuait grandement des éléments importants. Ici, la direction artistique se contente de recréer à l’identique la réalité, sans apporter d’accentuation ni de caricature. Du coup, les images véhiculent moins d’émotion à mon goût.

Donc, que dire de Le Roi Lion du coup ?

Comme je m’en doutais, le film est incroyable visuellement et j’irai sans doute même tester la 3D. La technologie présentée ici montre clairement un bon potentiel pour des films avec des acteurs. Notamment pour ne plus avoir d’animaux victimes de maltraitance sur les tournages. Cependant, avec uniquement des créatures numériques ultra-réalistes, sans toucher à la matière de base, on peut s’en passer. La seule émotion véhiculée dans ce remake réside dans nos souvenirs de l’original. L’intro aurait pu suffire pour montrer les compétences et le fan-service. Donc au niveau de l’intérêt pour ce film, on repassera.

Au moins, Disney soutient la sauvegarde des grands félins, qui disparaissent peu à peu. Pour cela, il met en vente des bracelets à l’effigie de Simba enfant. Ils sont écologiques et sont assemblés par des personnes en situation de handicap. Pour chaque bracelet acheté, 1€ sera reversé à l’organisation Panthera, pour continuer la préservation des espèces en danger.

Si vous avez envie...

… de vouloir prendre ces peluches de lions dans vos bras, de chanter plus longtemps Le Lion est mort ce soir et de vous dire que le remake du Roi Leo de 1994 était quand même bien foutu, partez dans la savane de la terre des lions.

C'est ? Le Roi Lion (The Lion King)

Genre ?

Durée ? 118 min

Nationalité ?

Sorti le ? 17/07/2019

Vu le ? 10/07/2019

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email