Paranoïa

Un film entièrement capturé à l’iPhone 7 Plus et aux drones, voilà un projet intriguant. Je ne suis pas spécialement fan d’Apple, mais plutôt des défis techniques au cinéma !

Quoi ?

Sawyer Valentini a été victime de harcèlement. Il lui arrive encore d’en parler à sa psychiatre. Jusqu’au jour où elle est internée sans savoir pourquoi et contre son gré dans un institut psychiatrique. Parmi le personnel, elle retrouve son « stalker », qu’elle veut fuir à tout prix. Mais est-ce réel ou seulement dans sa tête ?

Alors ?

Malsain, c’est bien le mot. Le contraste de lumière entre le début de l’histoire et la suite, dès que le personnage est enfermé, est saisissant. C’est un huis clos sans s’en rendre trop compte. Je n’ai pas eu la sensation d’étouffer à cause du décor, car le complexe hospitalier est assez grand. C’est étouffant au niveau des personnages, qui entourent l’héroïne. Elle ne peut compter sur personne et est entraînée dans un tourbillon de méfiance à l’égard de quiconque.

La question du réel ou pas n’est pas nécessairement la conclusion. C’est pourquoi les événements, dès la deuxième partie du film, sont perturbants.

Je n’ai pas vu The Crown. Néanmoins, tout repose sur Claire Foy, l’actrice principale. Elle sait gérer l’aspect impulsif de son personnage, complété à de la peur, qu’elle transmet aux spectateurs sans souci. À côté, Joshua Leonard et Jay Pharoah l’accompagnent parfaitement. Respectivement dans une personne glaçante et l’autre coopérante.

En ce qui concerne l’image, les contraintes de la caméra permet de construire des plans simples mais efficaces et parfois audacieux (pour de l’iPhone) L’aspect dérangeant de l’histoire est très bien retranscrit, tant dans les cadrages que l’exposition.

Du coup ?

Un thriller réussi sans être le meilleur. Moins perché que A Cure for Life, moins anxiogène que 10 Cloverfield Lane mais les personnages, le décor et la réalisation font bien leur taff pour nous mettre mal à l’aise.

Si vous avez envie...

… d’être suivie dans tous les sens du terme, d’affaire à suivre et du générique de fin le plus court du monde, devenez paranoïaque.

C'est ? Paranoïa (Unsane)

Genre ?

Durée ? 98 min

Nationalité ?

Sorti le ? 11/07/2018

Vu le ? 03/08/2018

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email