Kin : Le Commencement

Quand tu vas ciner le jour de ton anniv, tu espères que le film va être bien quand même…

Quoi ?

Elijah s’est fait renvoyer de son école. Il en profite pour revendre de la ferraille qu’il trouve dans des entrepôts abandonnés. Lors d’une expédition, il découvre une arme futuriste laissée par des soldats mystérieux. De son côté, son frère Jimmy, est fraîchement sorti de prison. Il est cependant traqué par un criminel. Eli n’hésitera pas à se servir de l’arme qu’il a récupérée pour protéger son frère

Alors ?

J’étais super hypé par la bande-annonce. Puis on m’a dit que c’était adapté d’un livre pour ado. En voyant les logos SND et Summit (les mêmes producteurs/distributeurs que Twilight) apparaître, j’ai un peu flippé.

Finalement, il s’avère que c’est plutôt adapté du court-métrage Bag Man, réalisé par les mêmes frangins Baker en 2014.

Et c’est franchement bon. Déjà happé par les animations en motion design des lettrages d’intro, j’ai été agréablement surpris de voir des plans super esthétiques. Un aspect contemplatif pas dégueu du tout que j’aime beaucoup en général.

L’histoire est surtout un thriller, flirtant avec le road movie et règlements de comptes. La SF est posée par touches et c’est très bien dosé. L’arme est exactement dans mes goûts, ça m’a fait très plaisir aux yeux avec les FX graphiques et aux oreilles avec les sound design.

Tout est très bien amené, le montage est efficace, on ne s’ennuie pas. La relation des frangins est complexe. Dommage par contre pour les rôles féminins (comme celui de Zoë Kravitz, qu’on a déjà pu voir dans Mad Max : Fury Road), d’être aussi peu nombreux et si basiques. Les rôles de gangsters vont comme un gant à James Franco, tout comme le rôle de père bourru pour Denis Quaid (Mes Vies de Chiens)

Du coup ?

Aussi réussi qu’on me l’a vendu. Une SF très bien utilisée dans un univers plutôt thriller. Une réalisation qui fait des efforts qui payent. En ayant vu le court-métrage par curiosité, j’ai compris qu’ils avaient gardé l’essence-même de leur travail dans Bag Man, soit les points évoqué ci-avant. Un réel plaisir, surtout pour mon anniversaire. En plus, la fin n’est même pas bâclée et elle donne envie pour la suite. En espérant que ça ne soit pas un pétard mouillé, comme l’a pu être Le Labyrinthe

Si vous avez envie...

… d’interface flottante, de porter des Converses et de chanter votre chanson préférée, récupérer donc ce fusil futuriste.

C'est ? Kin : Le Commencement (Kin)

Genre ? , ,

Compagnies ? ,

Durée ? 103 min

Nationalité ?

Sorti le ? 29/08/2018

Vu le ? 08/09/2018

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email