A La Poursuite de Demain

Les studios Disney reviennent avec un film de science-fiction, librement adapté de Tomorrowland, section des parcs Disneyland dédié au futur (Discoveryland à Disneyland Paris) En français, il s’agit de A La Poursuite De Demain.

Alors ?

Casey est une adolescente américaine qui découvre un pin’s particulier dans ses affaires : quand elle le touche, elle se retrouve dans un monde utopique et futuriste. Elle va alors essayer de trouver le moyen d’y aller pour de bon et de savoir qui est derrière tout ça.

J’ai été conquis par l’apparence du monde de Tomorrowland ! On retrouve bien les codes des attractions de cette section et les designs futuristes, tels qu’on les imaginait dans les années 60 mais revisités pour être un peu plus modernes. On a vraiment l’impression de retrouver l’ambiance du parc, avec la musique et les décors rétro, impression confirmée avec un petit hommage à une attraction célèbre. D’ailleurs, le pré-générique de fin reprend l’aspect des affiches retros. De plus, ce film rend hommage aux inventeurs.

Pour ce qui de l’histoire, c’est sympa, mais plusieurs raccourcis, ou erreurs, de scénario sont étonnement présente. Chez Disney, on a certe l’habitude des moments un peu mielleux, donc pendant le film, on s’y fait. Mais par contre, la fin est un peu passée à côté pour moi. Je n’ai hélas pas bien saisi où ils voulaient nous amener, ni pourquoi.

Aussi, l’héroïne (joué par Brittany Robertson, connue pour la série Under The Dome) est assez proche d’Amy Pond (compagne du Doctor Who des saisons 5 à 7), mais pour le côté que je n’aime pas trop, à savoir la fille plutôt lisse, qui est en même temps sûre d’elle, courageuse, entreprenante, mais aussi facilement impressionable et émotive. J’aurai aimé également que son ami de route, joué par George Clooney, soit plus profond dans sa personnalité, car ce qui en ressort ici, c’est juste un inventeur un peu aigri. Le personnage de Nix, interprété par Hugh Laurie (pour moi le père de Stuart Little, mais pour beaucoup le Dr. House), est à la rigueur le plus correctement nuancé et celui d’Athena (Raffey Cassidy) le plus crédible.

Cela dit, c’est un bon film d’aventure, même avec l’aspect science-fiction, car on ne voit pas le temps passer. Le début est très bien, toute la première partie, ainsi que la scène où Casey découvre le monde fantastique (on a vraiment l’impression de faire un rêve, jusqu’au bout) et quelques références à la culture geek old school sont présentes. J’ai même eu le droit à un porte-clé à l’effigie du film, en cadeau pour les 200 premiers arrivés à la séance VO Imax ! Enfin, on pourrait rapprocher ce film d’un autre Disney : Le Magicien d’Oz (et sa pas si mauvaise préquelle Le Monde Fantastique d’Oz)

Si vous avez envie...

… d’un bon voyage, de vous revoir (ou de vous imaginer) à Disneyland des années 60 et d’un bel hommage aux inventeurs du 20e siècle, prenez votre ticket d’entrée (un pin’s du coup) pour partir A La Poursuite De Demain !

C'est ? A La Poursuite de Demain (Tomorrowland)

Genre ? ,

Durée ? 130 min

Nationalité ?

Sorti le ? 20/05/2015

Vu le ? 23/05/2015

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email