Stan and Ollie

En dépit d’avoir pu voir Holmes and Watson (sortie française annulée, sans avoir pu savoir pourquoi), je suis au moins allé voir l’autre duo du mois, toujours avec John C. Reilly.

Quoi ?

Stan Laurel et Olivier Hardy sont deux partenaires comiques américains des années 40. Leurs films et leurs pitreries sont connus dans le monde entier. Malheureusement, le succès au cinéma a fait son temps et le duo vieillissant, continue son aventure sur scène, au théâtre. Laurel et Hardy font alors une grande tournée au Royaume-Uni, dans l’espoir de pouvoir financer leur ultime film, sur Robin des Bois…

Alors ?

C’est hyper touchant. Le genre de film et d’expérience que je kiffe : galérer à suivre mais avec un final magistral (I Origins, The Rover, A Ghost Story,…)

La scène d’intro est super. Je n’ai même pas lu les sous titres tellement il y avait de détails à voir. Puis l’énergie retombe assez vite. Toute l’intrigue du 2e tiers est assez simple et plutôt lente.

Ce n’est clairement pas ma génération mais je connaissais de nom et j’ai vu que quelques-uns de leurs films, via les coffrets DVD offerts aux grands-parents. Leur humour est très désuet, les gags sortent d’un autre temps. L’histoire avance pour dire d’avancer. J’ai vu Stan and Ollie aussi dans un certain état de fatigue, ça ne m’a pas aidé. Globalement, c’était plutôt barbant.

Mais dès qu’un événement majeur surgit et lance la dernière partie, le dynamisme revient en force. En effet, le duo prend tout son sens et de beaux messages se révèlent. Et je me suis rendu compte que tout le reste avait de l’intérêt.

Le duo Steve Coogan et J. C. Reilly fonctionne bien. Leurs personnages sont attachants tout du long. C’est d’ailleurs comme ça que la fin est d’autant plus poignante.

La réalisation est standard mais de bonne facture. Quelques intentions techniques agrémentent le tout.

Du coup ?

Stan and Ollie se tape des horaires un peu nuls à sa seulement 2e semaine Néanmoins, il a le mérite d’être vu pour une simple bonne raison. Si vous avez un buddy, un·e meilleur·e ami·e avec qui vous avez des délires (ça marche pour de la famille aussi), que vous faîtes les imbéciles et que ça ne fonctionne qu’entre vous, ce film est assurément un hommage à ce genre d’amitié forte et unique. Il souligne non seulement l’amitié des deux zigotos mais la seconde lecture qui se transpose sur vos amis peut vous toucher profondément. Déjà Ralph 2.0 en parlait, mais ici l’amitié est racontée sous une autre forme, un autre point de vue. Comme quoi, le cinéma peut parler de mêmes sujets sans se répéter.

Si vous avez envie...

… de faire de l’humour d’antan, de connaitre la fin de carrière d’un duo épatant et de penser à votre meilleur·e ami·e, partez sur les planches faire des pitreries rocambolesques !

C'est ? Stan and Ollie

Durée ? 97 min

Sorti le ? 06/03/2019

Vu le ? 13/03/2019

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email