San Andreas

Dwayne Johnson assiste au plus gros séisme que la Terre n’ait jamais connu, sur un des endroits les plus sensibles géologiquement : San Andreas.

Alors ?

Ray est pilote d’hélicoptère et son travail consiste à sauver des gens. Sauf que cette fois, il va faire à une catastrophe plus importante que d’habitude : la Californie est touchée par de multiples séismes de très forte magnitudes.

On a ici le film catastrophe de base. Dans l’intro, on a tous les plans et scènes assez académiques, pour ne pas dire clichés. On est très proche de 2012, concernant les forêts de building qui s’effondrent. Le message du film est tout trouvé dès le début (voire même rien que dans la bande-annonce). Mais une fois tout ça passé, on passe quand même un bon moment. La 3D était moins utile que je pensais, juste une scène au début et une grosse vers la fin, qui étaient immersives, mais c’est le genre de film qu’il faut aller voir qu’au cinéma (ou avoir un très grand écran chez soi). On a aussi deux personnage féminins qui sortent un peu des sentiers battus et qui n’hésitent pas à braver les danger, sans forcément attendre bêtement leur sauveur. Aussi, au niveau des véhicules, on a l’impression d’être dans Gran Theft Auto, dans le sens où les héros utilisent tous les moyens de transports possibles.

Si vous avez envie...

… d’un bon gros film catastrophe, d’acteurs surprises et de bonnes secousses, survolez la faille de San Andreas !

C'est ? San Andreas

Genre ?

Durée ? 114 min

Nationalité ?

Sorti le ? 27/05/2015

Vu le ? 31/05/2015

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email