Power Rangers

Ces temps-ci, c’est la mode d’adapter en version badass les séries des jeunes personnes regardant la télévision dans les années 1990. Après avoir défigurer les Tortues Ninja c’est au tour des Rangers acrobates de passer à la casserole.

Synopsis de Power Rangers

5 adolescents qui ne se connaissent pas vraiment se retrouvent au même endroit lorsqu’ils découvrent des pierres de couleur, qui leur procurent une force incroyable.

Mon avis détaillé sur Power Rangers

Ça part d’un très bon sentiment ! Franchement, y a des intentions de réal pas dégueu’, qu’on retrouve surtout au début.

La partie teen-movie n’est pas très intéressante, dans le sens que les vies des personnages n’ont guère d’impact, mais le reste est un peu mieux amené.

L’histoire mêle à la fois des raccourcis scénaristiques à la pelle mais aussi prend le temps de ramener les jeunes dans le fantastique. Beaucoup de mise en scène plus que flagrantes agrémentent l’origin story, sans que ça gêne plus que ça. En plus, les personnages féminins sont assez bien traité et je n’ai même pas été dérangé par des vannes trop lourdes, c’est dire ! Cependant, prendre autant le temps de présenter les rangers ça a un coût… et le traquenard a bien lieu : la fin est torchée, perdant toute l’essence des Power Rangers.

Les étapes d’un épisode classique de la série est en 3 parties assez égales. Ici tout est bourré à la fin sans qu’on apprécie quoique ce soit (soulevant à la volée des incohérences en plus) J’attendais qu’un moment dans les épisodes et ici il est insignifiant !

En ce qui concerne les effets spéciaux ça passe, ils ne sont ni grotesques ni excessifs.

Le casting est correct, beaucoup de nouveaux visages, même si les personnages n’ont pas tous le même temps de paroles. Incroyable d’y voir (enfin surtout entendre) Bryan Cranston. Elizabeth Banks en grande méchante caricaturée à mort respecte ce côté kitsch de l’œuvre originale, mais qui ne marche pas trop puisque tout n’est pas si caricaturé.

Alors voilà, j’étais dedans les deux tiers du film mais ne vous attendez pas à un final grandiose. L’hommage à la série est bâclé.

Résumé de mon avis sur Power Rangers

Alors voilà, j’étais dedans les deux tiers du film mais ne vous attendez pas à un final grandiose. L’hommage à la série est bâclé.

Informations sur le film :

Titre ? Power Rangers (Saban's Power Rangers)

Réalisation de ?

Genre ? , ,

Durée ? 124 min

Nationalité ?

Sorti le ? 05/04/2017

Vu le ? 08/04/2017

Dans quel cinéma ?

Si vous avez envie...

… de nouveaux amis, d’or et d’heures de colle, devenez furtivement Power Rangers.

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Envie de donner votre avis ?