Le Parc des Merveilles

Le Parc des Merveilles (Wonder Park)

Quoi ?

June et sa maman imaginent un parc où toutes les attractions les plus incroyables peuvent exister. Un jour, alors qu’elle allait en colo, June se retrouve dans la forêt. Et elle tombe sur le parc qu’elle a imaginé avec sa maman. Mais tout ne semble pas fonctionner comme avant…

Alors ?

Une jolie avant-première pour toute la famille. La mascotte Boomer l’Ours était présente, accompagnée d’un stand à barbe à papa.

Un sac de goodies était distribué à tous les sièges. Enfin, les voix françaises sont venues présenter le film.

Odah and Dako dans la peau des castors jumeaux, Frédéric Longbois le porc-épic de la sécurité et bien sûr la grande star Marc Lavoine qui joue Boomer.

Concernant le film, comme je l’ai dit, je ne m’attendais à rien de fou. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé : rien de fou.

Contrairement à Terra Willy, ici, le film remplit le cahier des charges de ce que les enfants veulent voir ou entendre, sans plus. Ça marche bien quand t’as 5 ans. Malheureusement, quand t’es adulte, tu ne peux pas te rattacher à grand-chose. C’est assez mal écrit. Tout ce qui doit arriver arrive sans grand investissement, sans grande surprise. Certains événements arrivent d’ailleurs sans être amenés ou sans raison apparente, si ce n’est de faire rire. Ce qui ne permet pas de s’attacher. Les relations entre les personnages sont expédiées au rythme effréné du montage. Tout s’enchaîne très vite, sans laisser le temps à l’intrigue de respirer. Surtout avec une intrigue aussi classique. Sans doute pour raccorder aux sensations d’un grand-huit.

Le film n’est pas mauvais, car il diverti tout de même, malgré quelques lourdeurs de gags.

Je retiens au moins les attractions toutes les plus imaginatives que les autres et dont certaines feraient pâlir Disneyland et Jurassic World réunies. De plus, des détails intéressants sont présents. Comme un couple gay (furtivement) ou le meilleur ami d’origine indienne.

Du coup ?

Le parc des merveilles est merveilleux si l’on a 5 ans, qu’on est hyper actif et qu’on n’a pas assez vu de films d’animation, pour repérer tous les codes hyper clichés.

Si vous avez envie...

… d’un ours narcoleptique, d’un stylo doré et de tornade violette, bouclez votre ceinture pour le Parc des Merveilles.

C'est ? Le Parc des Merveilles (Wonder Park)

Durée ? 86 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 03/04/2019

Vu le ? 17/03/2019

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email