Mortal Engines

Les adaptations de livres de SF pour ado, on commence à connaître. Mais cette, c’est le réalisateur du Seigneur des Anneaux qui produit et l’intrigue semble sortir des sentiers battus. Aller, c’est l’occasion d’un ptit Imax 3D.

Déjà, ça parle de quoi Mortal Engines ?

Le monde moderne a disparu, à coup de bombes quantiques, lors d’une guerre mondiale qui a duré 60 minutes. Près d’un millier d’années plus tard, les villes sont devenues mouvantes, sous forme de gigantesques véhicules, se déplaçant dans d’immenses plaines désertes. Les plus grosses se nourrissant littéralement des plus petites. Lorsque Londres avale une ville marchande, le président de la Guilde des Historiens, Thaddeus Valentine ne se doute pas retrouver une certaine Hester Shaw, avec qui il semble avoir un passé commun

Alors, que vaut Mortal Engines ?

Vous l’attendiez cette blague ? Ba c’est mortel ! Ça change carrément des Labyrinthes et autres Hunger Games. C’est un bon film d’aventure. La sensation de voyage est réussie, car l’univers est super riche. On peut voir à la fois des détails comme des plans très larges, afin d’apprécier au mieux. Les décors sont super dépaysants et les influences de designs sont multiples. Avec aussi bien du steampunk, du post-apo, du futuriste et même du Jules Verne ! Différentes références qui se marient très bien, sans que ça fasse patchwork, le tout montré à travers des cadrages sont fascinants.

Côté écriture, c’est globalement original, avec quelques poncifs. Plusieurs passages ou actions sont un peu faciles, mais comme l’ensemble marche très bien, que ça ne dérange pas l’histoire. Les personnages sont pas trop cons et certains sont mêmes plutôt badass et intéressants. Bon d’autres, beaucoup plus secondaires, sont amenés avec les pieds par contre.

Donc, que dire de Mortal Engines du coup ?

Le premier quart d’heure que j’avais pu voir lors du Showeb m’avait vendu du rêve. Et le film respecte effectivement cette ambiance installée lors de ce laps de temps. De bonnes péripéties, des décors fascinants, cadrés intelligemment et un univers super riche sans être une overdose, avec des personnages correctement écrits.

Si vous avez envie...

… de traces de chenille comme les Champs-Élysées, d’un parrain zombie et de bandana rouge, découvrez le futur de la domination.

C'est ? Mortal Engines

Genre ? ,

Durée ? 128 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 12/12/2018

Vu le ? 14/12/2018

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email