Les Filles du Docteur March

Qui a dit que je ne me nourrissais que de films à effets spéciaux et de super-héros ?

Quoi ?

Jo March, l’indépendante écrivaine prometteuse, veut publier un livre. Pour se faire connaître, elle va s’inspirer de sa vie, en compagnie de ses sœurs. Meg aspirant de monter sur les planches, Amy qui souhaite devenir la meilleure peintre du monde et enfin Beth, la pianiste timide. Quatre frangines qui, en se soutenant, vont affronter les remous de la vie avec détermination et honnêteté.

Alors ?

Quand j’ai vu que le film durait 2h14, j’ai un peu stressé, de peur de ressentir une longueur. Finalement, j’ai passé un bon moment, empli d’émotion.

L’histoire ne lésine pas sur la densité, à travers deux lignes temporelles (le présent sustenté de flashbacks). Si l’on ne se focalise pas sur l’attente d’une narration classique, on profite de l’extraordinaire fresque de vitalité.

En effet, on suit clairement la vie de ses sœurs inséparables, de façon légère et adorable.

Ce que j’ai le plus apprécié, c’est le grand bain de bienveillance. Que ça fait du bien de vivre le temps d’un film dans un monde où les problématiques ne reposent que sur des choix personnels, encouragés et assumés.

On accroche totalement aux personnages, à travers un solide casting de femmes incroyables. Vous retrouverez notamment Florence Pugh, découverte récemment dans Midsommar. Le trio de fille est épaulé par Laura Dern et Meryl Strip super protectrices, chacune à leur manière. Le lien sororal ultra sincère saute aux yeux grâce au talent de chaque actrice et de la personnalité des protagonistes. Une image de la femme que j’aimerais voir beaucoup plus au cinéma, tout genre confondu.

On se délecte d’une atmosphère féministe positive, pas forcée et loin d’être moralisatrice. On nous présente tout simplement des filles et femmes fortes, indépendantes et déterminées, accompagnées de quelques hommes intelligents. On soulève quelques sujets pertinents, concernant l’inégalité de genre ou les préjugés, ponctuellement et bien amené. Sans jamais en faire des caisses.

Du coup ?

Les Filles du Docteur March fait vraiment du bien. Autant de bienveillance recharge les batteries à 100%. Aucune prise de tête stupide ou initiée par des abrutis. Que des relations humaines saines et sincères. Dont le monde a bien besoin en ce moment.

Si vous avez envie...

… d’une sororité incroyablement belle, d’un petit déjeuner de Noël et de voisins charmants, découvrez l’histoire de l’histoire des Filles du Docteur March (Marchecption?).

C'est ? Les Filles du Docteur March (Little Women)

Genre ? ,

Durée ? 134 min

Nationalité ?

Sorti le ? 01/01/2020

Vu le ? 16/01/2020

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email