La Grande Muraille

Après avoir été déçu par un film que j’attendais, pourquoi ne pas ciner un film dont je n’attends rien mais en Imax 3D ? Histoire de tester le nouvel écran à la Villette, je suis donc parti en Chine.

Déjà, ça parle de quoi La Grande Muraille ?

William et Pero sont deux occidentaux en quête de poudre noire en Chine ancienne. Après avoir été capturé par l’armée impériale de la Grande Muraille, ils vont alors découvrir un combat qu’elle mène secrètement contre des créatures appelées Tao Tie.

Alors, que vaut La Grande Muraille ?

Divertissant malgré le bagage léger en innovations. Legendary sait faire des blockbusters mais parfois en abuse et ça se ressent.

Niveau histoire, personnages, cheminement, réalisation, ce n’est pas ici que vous trouverez de la nouveauté.

En revanche, la combinaison sino-américaine marche bien, j’ai eu le plaisir de pouvoir retrouver les deux ambiances (en plus des deux langues pour la VO)

Les acteurs en soi sont corrects, les figurants ou troisième rôle sont parfois en dessous, comme s’ils en avaient plus rien à faire. De même, les personnages sont tellement superficiels, que quand certains meurent (oui, il y a des morts) je n’avais aucune compassion car on ne les voit pas suffisamment pour s’y attacher.

Sorti de nulle part, Willem Dafoe est là mais avec un petit rôle d’une petite envergure. Pedro Pascal (Game of Thrones) arrive au cinéma en jouant le side-kick sans grande folie et Matt Damon, a les cheveux longs aussi lisses que son personnage. Cependant, j’arrêtais de lire les sous titres anglais pour apprécier la jolie Jing Tian, qui joue une femme téméraire. D’ailleurs un point positif, c’est qu’il y a dans l’armée aussi bien des femmes que des hommes, c’est encourageant.

Les monstres sont pas au top par contre (car oui, si comme moi vous pensiez au début que ce film parlait de combat ancestraux entre deux armées humaines, détrompez-vous c’est un film d’invasion) mais les plans très larges sont très agréables aux yeux, par la gestion de troupeaux en numérique bien faite.

De même, la technologie et l’ingénierie des moyens de défenses au sein de la Grande Muraille sont très intéressantes. Dommage que les musiques ne m’aient pas plus marqué que ça (alors que le style pouvait s’y prêter) Une certaine ambiance Pacific Rim quelque part, en moins poussée (c’est d’ailleurs la même production et on y retrouvera Jing Tian dans le second volet des robots)

Bref, une superproduction classique d’action, avec 2-3 détails qu’on peut retenir mais avec tout de même un petit plaisir à regarder.

Donc, que dire de La Grande Muraille du coup ?

Bref, une superproduction classique d’action, avec 2-3 détails qu’on peut retenir mais avec tout de même un petit plaisir à regarder.

Si vous avez envie...

… d’un Independance Day 2 chinois, d’un archer pouvant se mesurer à Hawkeye des Avengers et des explosifs dignes de Mulan, venez donc visiter cette merveille du monde.

C'est ? La Grande Muraille (The Great Wall -?? Chángchéng)

Durée ? 104 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 11/01/2017

Vu le ? 14/01/2017

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email