Fast and Furious 7

Oui, je vais aussi voir des films où l’on a pas besoin de réfléchir ! Avec Fast and Furious, on veut des explosions, des cascades, des combats, des jolies filles et du gros son. Avec ce Furious 7, je n’ai pas été déçu !

Alors ?

Cette fois, Deckerd Shaw a décidé de venger son frère Owen (ennemi de la team Toretto dans le précédent volet) et emploi les gros moyens.

Du coup, une fois les clichés de ce genre de production passés (gros bras, déjà sur-dosés avec Johnson et Diesel, Statham vient s’incruster, grosse voiture, dialogues pseudo-philosophiques entre deux scènes d’action), on est vraiment bien diverti. A chaque épisode, ils essayent toujours d’ajouter une scène de malade, qui monte le niveau de « badass » attitude. Ce genre de cinéma m’amuse, car il faut le prendre au second degré et profiter un maximum des images (vu en Imax !) La musique aussi, electro/hip-hop, qui se stylise en fonction du lieu (ici au moyen-orient) fait partie du tableau. Petit bonus lors du raccord avec Tokyo Drift (ce septième épisode se passe juste après le troisième)

Que dire de cet épisode ? eh bien les enjeux furent un peu la mémoire de Letty, l’arrivée d’une nouvelle hackeuse (jouée par Nathalie Joanne Emmanuel, découverte dans Game Of Thrones) mais surtout ce qu’il allait advenir de Brian O’Connor, joué par le regretté Paul Walker, disparu dans un tragique accident de voiture, alors qu’il lui restait 1 semaine de tournage. Dans un premier temps, on sait malheureusement un peu trop tôt le sort qui est réservé à ce personnage, au début du film. Mais ensuite, toutes les séquences tournées post-hume sont très soignées : on croirait que Paul est encore parmi nous (ses deux frères ont été appelé à la rescousse, en plus d’un traitement numérique et d’effet de caméra) Le grand final lui est dédié et on sent pendant le film que les répliques s’entre-mêlent avec les réels sentiments, que ressenent les acteurs. On a donc le droit à quelques moments poétiques, qui n’étaient pas de trop.

Si vous avez envie...

… d’une dernière virée avec Paul Walker, foncez voir Furious 7.

C'est ? Fast and Furious 7 (Furious 7)

Genre ?

Durée ? 137 min

Nationalité ?

Sorti le ? 01/04/2015

Vu le ? 06/04/2015

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email