The Foreigner

Après une brève intervention humoristique chez les Lego, Jackie Chan revient pour un rôle plus musclé. “

Quoi ?

Quan est un modeste restaurateur chinois, immigré à Londres. Le jour où il emmène sa fille pour acheter sa robe de bal, celle-ci meurt dans un attentat. Quan va alors mettre la pression sur le vice-président Liam, qu’il suspecte d’être lié à l’attaque vis-à-vis de son passé d’activiste, pour qu’il lui donne le nom des responsables de ce massacre.

Alors ?

Il fait le taff. J’ai bien aimé le fait que les combats ne soient pas la vitrine du film. Il y en a assez peu, parfois amenés de façon assez arbitraire, comme s’il devait y en avoir, mais ils sont suffisants. De plus, l’aspect terrorisme irlandais est captivant car plutôt original, surtout en ces temps-ci, qui permet de dénoncer du terrorisme d’une autre origine.

Les raisons qui poussent le personnage de Quan à harceler Liam ne sont pas hyper explicites, ce qui donne un côté enfantin, presque parodique, ajouté à cela quelques raccourcis scénaristiques, ce qui dénote avec le début très efficace et profond. Par la suite, des explications arrivent, heureusement et l’enquête est intéressante.

Jackie Chan fait évoluer son personnage convenablement et Pierce Brosnan a chopé un super accent irlandais.

Du coup ?

Un film qui donne ce qu’on veut, avec quelques points de vue originaux. Globalement ça reste classique mais bien fait, malgré le flirt avec l’incohérence. Si on aime le genre, il plaît.

Si vous avez envie...

… de vouloir des noms, de vous fondre dans le décor et d’avoir des passés douteux, devenez un étranger.

C'est ? The Foreigner

Genre ? ,

Durée ? 113 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? 08/11/2017

Vu le ? 11/11/2017

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email