Boy Erased

La Nature est-elle entièrement le fruit de Dieu ?

Déjà, ça parle de quoi Boy Erased ?

Jared est envoyé par son père dans un centre de conversion. Il s’agit de stages durant lesquels les garçons et les filles homosexuel·les inscrit·es doivent « revenir sur le droit chemin »…

Alors, que vaut Boy Erased ?

Aux premiers abords, très intéressant. Le film parle d’un sujet que j’aime beaucoup, à savoir la religion confrontée à une réalité qu’elle ne peut expliquer. Cette dualité est assez bien présentée. De plus, j’ai appris l’existence de ces réels centres de conversion aux États -Unis. Une nouvelle assez triste.

Boy Erased est réalisé par Joel Edgerton, qui a notamment joué M. Loving dans son film éponyme. Également présent devant la caméra, son rôle ici est assez fort. Son personnage sort des propos qui me font détester la religion pour ça.

Il est étonnant de voir Russel Crowe bedonnant, tandis que Nicole Kidman semble être embourbée dans le rôle de la mère aimante (elle avait déjà bien fait le taff dans Lion, mais bon, si elle fait que ça après… et toujours avec le haut de son visage inexpressif) Enfin, Lucas Hedges est une bonne surprise car j’ai bien aimé l’émotion qu’il retranscrit. Une bonne surprise aussi de croiser Xavier Dolan (réalisateur de Juste Avant La Fin du Monde, Ma Vie avec John F.Donovan), que je vois pour la deuxième fois à l’écran, après Sale Temps à l’Hôtel El Royal.

Cependant, malgré le montage global pertinent entre flashback et vie au camp, j’ai été assez déçu du manque cruel de montée. Je pensais que ça partirai d’un point A à un point B plus exponentiellement. Tout du long il semble y avoir à peu près la même ambiance, je n’ai pas senti de vraie cassure. Il aurait fallu une plus forte explosion à la fin. Celle présente fonctionne mais aurait mérité plus d’intensité, être amenée de façon plus préparée.

En fait, j’ai eu du mal à cerner la psychologie du protagoniste. Son esprit est assez stable, l’enjeu ne semble pas si violent.

Donc, que dire de Boy Erased du coup ?

Je pensais que ça allait vraiment être une descente de dureté pour remonter vers une affirmation. Ça reste intéressant. Savoir que des lavages religieux de cerveaux existent est désolant. Boy Erased manque juste de plus d’intensité.

Si vous avez envie...

… de vous embrouiller avec une chaise, du bassiste des Red Hot et de jouer à la Playstation 2, direction le monde merveilleux des chrétiens sermonnés.

C'est ? Boy Erased

Genre ? ,

Durée ? 115 min

Nationalité ?

Sorti le ? 27/03/2019

Vu le ? 02/04/2019

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email