Bohemian Rhapsody

Sans doute le plus grand groupe de rock, qui mérite un grand film. Est-ce le cas ?

Déjà, ça parle de quoi Bohemian Rhapsody ?

1970, simple bagagiste rêvant de succès, Farrokh Bulsara fait la rencontre de Brian May et Roger Taylor, pour jouer du rock dans un bar. Rejoints par John Deacon, ils vont former le groupe Queen. Farrokh devient alors Freddie Mercury, la rockstar la plus adulée de tous les temps…

Alors, que vaut Bohemian Rhapsody ?

Je n’ai pas une approche fanatique du groupe Queen. J’ai vu leur concert de Budapest remasterisé en 4K à une séance spéciale au Gaumont Opéra, il y a quelques années. Je connais leurs plus grands titres comme tout le monde. Pourtant, j’apprécie beaucoup Freddie Mercury, pour sa créativité et sa personnalité déjantée. C’est pourquoi j’étais impatient de découvrir son histoire au cinéma.

Ce n’est pas un documentaire. Il s’agit bien d’un bon film hollywoodien, basé sur des faits existants. Ce n’est pas dans Bohemian Rhapsody que vous connaîtrez la vraie vie de Mercury. C’est très romancé, beaucoup d’événements et situations sont bien mis en scène, mais ne semble pas refléter la réalité. Donc, au niveau de la fidélité, on repassera. Niveau narration, ça fait le taff.

J’ai été gêné par la succession assez rapide des différentes scènes. Chaque moment indépendamment sont bons, mais leur enchaînement me paraît un peu bâclé, surtout au début. Par la suite, des scènes plus émouvantes prennent bien le temps de raconter, heureusement. Le cheminement du personnage est crédible, la montée est là.

Un peu déçu aussi que l’on se centre beaucoup sur Freddie Mercury, les autres membres sont presqu’au second plan. Néanmoins, leur cohésion est bien retranscrite. De plus, le film aborde (même si ce n’est qu’un peu) les problèmes du chanteur lié à sa sexualité et à sa maladie.

Rami Malek représente une forme caricaturée de Freddie. Si on part du principe que ce n’est pas son véritable destin qui est raconté, ça passe. La ressemblance sur certains plans est quand même remarquable et saisissante.

Niveau réalisation, c’est assez classique, avec quelques moments bien travaillés. Le principal, c’est que la globalité donne envie d’en savoir plus et de réécouter la discographie de Queen.

Donc, que dire de Bohemian Rhapsody du coup ?

Bohemian Rhapsody ne retrace pas l’histoire de Queen, il la suggère. Ne voyez pas ce film comme une source d’informations (même si j’ai appris quelques trucs, dû au fait que je ne connaisse pas à 100% leur histoire) mais plutôt comme une succession de clins d’œil au plus fascinant groupe de rock, Queen, et de son leader Freddie Mercury. Après, c’est toujours intéressant d’avoir une idée de ce qu’il y avait avant et pendant des légendes.

Si vous avez envie...

… de chats critiques, de foules numériques et (re)vivre Live Aid, allez chanter du Queen et Bohemian Rhapsody.

C'est ? Bohemian Rhapsody

Genre ? ,

Durée ? 134 min

Nationalité ?

Sorti le ? 31/10/2018

Vu le ? 09/11/2018

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email