Big Eyes

Tim Burton est l’un de mes artistes préférés, tout domaine confondu (puisqu’il touche à tout), je me devais donc de voir sonnouveau film, après le moyen Dark Shadows et le décevant remake de Frankenweenie. Retourau biopic :

Alors ?

Années 60, Walter Keane est un peintre très célèbre et très talentueux. Cependant, la totalité de ses tableaux sont réalisés en secret par… sa femme !

Au niveau du casting, le duo Waltz et Adams marche très bien. J’apprécie beaucoup Christoph car ses rôles sont toujours des personnages ambigüs (De l’Eau Pour les Eléphants ou encore Inglorious Basterds et Django Unchained de Quentin Tarantino, je n’ai malheureusement pas encore pu le voir dans The Zero Theorem) et il est très crédible. Petit kiff de retrouver Krysten Ritter de Breaking Bad !

Sinon, pour la réalisation, je vous avoue que c’est le premier Burton non-fantastique que je regarde. Cela dit, il y a des codes que j’ai aimé retrouver, comme les banlieues 60’s californiennes (Edward aux mains d’argent, Frankenweenie) ou la timidité dans le personnage de Margaret Keane. Hors avancée de l’histoire du couple, c’est assez linéaire, avec quelques longueurs (mais assez compensées par les talents des acteurs) Quelques plans sont joliement composés.

Si vous avez envie...

… de replonger dans l’amérique des sixties colorées, de connaître la souffrance qu’a éprouvé Margaret Keane avant de dénoncer son mari et de retrouver Burton après sa série de fantastiques de 2010 (Alice aux Pays des Merveilles et Abraham Lincoln : Vampire Hunter (producteur) en plus des deux cités plus hauts), ouvrez donc votre galerie d’art à San Francisco !

C'est ? Big Eyes

Genre ?

Durée ? 106 min

Nationalité ?

Sorti le ? 18/03/2015

Vu le ? 28/03/2015

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email