Barry Seal: Amercian Traffic

Déjà aperçu dans Infiltrator en 2016 et pour les connaisseurs dans Narcos , un homme avec un destin incroyable devient le héros d’un film qui lui est consacré, en Imax en plus.

Quoi ?

Fin des 70’s, Barry Seal est pilote pour la TWA, profitant des trajets pour effectuer des petites transactions, afin d’arrondir ses fins de mois. Il est alors repéré par la CIA, qui l’embauche pour servir de livreur. Mais le cartel colombien s’intéresse à ses services aussi…

Alors ?

Une histoire méconnue qui impressionne ! L’écran Imax n’a pas servi à grand-chose cette fois, je m’attendais à plus d’action et surtout que la plupart du temps, les plans sont zoomés donc assez pixelisés, le style rétro du film masquant ce désagrément pour les yeux.

La tournure est légère, ce qui amène des situations et des répliques drôles.

Tom Cruise est le point central, avec Domhnall Gleeson qui tient bien la route aussi. Sarah Wright est assez transparente par contre, dommage le rôle aurait pu être plus utile. Quelques cadrages sont étonnamment intéressants par rapport au style du film qui aurait pu être plat et académique. Il y a un effort de mise en scène pas négligeable, mêlant documentaire et fiction, ce qui c’est agréable, en plus de quelques effets rétro réussis en motion design.

Le montage est efficace, ni trop rapide ni trop lent, il montre que des scènes utiles.

Du coup ?

Un film qui se regarde bien et qui prend le temps de présenter de façon travaillée une histoire incroyable. Mais l’Imax n’est clairement pas nécessaire (je n’ai même pas repéré de plans qui auraient pu être tourné dans cette qualité)

Si vous avez envie...

… de gérer plusieurs fronts, de devenir copain avec des trafiquants de drogue et d’effet VHS, venez découvrir Barry Seal.

C'est ? Barry Seal: Amercian Traffic (American Made)

Genre ? ,

Durée ? 115 min

Nationalité ?

Sorti le ? 13/09/2017

Vu le ? 17/09/2017

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email