Baby Phone

C’est le weekend de la comédie française dis donc. Et j’ai pu voir ses deux facettes. Pour celle-ci, c’est surtout parce que Medi Sadoun m’en avait parlé lors de la soirée Kassos au Youtube Space de Paris, que je suis allé la voir…

Synopsis de Baby Phone

Un couple de jeunes parents invite des proches lors d’un diner. Mais suite à des révélations entendues via le baby phone, l’ambiance de la soirée change complètement…

Mon avis détaillé sur Baby Phone

Bêtement ennuyeux. Ça part d’un bon sentiment, d’autant plus que le film est une adaptation d’un court-métrage du même nom et du même réalisateur (que je n’ai pas vu), donc c’est qu’il a dû marcher (l’affiche indique qu’il a reçu pas mal de prix) Mais le passage au long ne se fait pas très bien et on le sent.

Les scènes d’exposition sont mal gérées car elles sont trop longues, les personnages se paraphrasent régulièrement. On essaye de caler des mensonges à tout bout de champs, ce qui entraîne malaise sur malaise. Ce genre d’humour est à la mode, mais faut placer un ou deux gags, pas pendant tout le film, cela ne fonctionne plus au bout d’un moment, les personnages passent leur temps à être choqués ou en mode “bug”.

Le film semble être centré sur le jeu des comédiens, ce qui en soi n’est pas une mauvaise chose si c’était le top. Je ne dis pas qu’ils ne jouent pas bien, mais plutôt que ça reste classique, à tendance de sur-jeu. Il semblerait aussi que tout repose sur les épaules de Pascal Demolon (déjà présent dans le court) qui en fait des caisses par moment. Pour le coup, Medi Sadoun est un peu plus transparent que d’habitude, tandis qu’il est amusant de voir la bouille de Michel Jonasz. Anne Marivin ne s’en sort pas trop mal, car elle véhicule une image de certaines femmes actuelles et qui le fait savoir à un moment du film.

Mais bref, je disais que les plans laissent beaucoup de place au jeu, car cela est au détriment du montage. C’est très long, le rythme est moyennement existant, car comme l’histoire ne propose que des quiproquos, de l’humour de gêne constant, je me suis vite ennuyé de voir les gags être si rallongés.

En tout cas, le thème de la musique est bien amené, on le pose (un peu trop certes) au début et il vient se diluer adroitement. C’est un peu le seul élément qui ne sort pas de nulle part. D’ailleurs, une scène purement musicale mettant en scène des enjeux avec d’autres personnages, marche très bien (est-ce vraiment Medi qui chante ? qui est le doubleur sinon ?)

Je comprends que le film traite de la déstructuration d’un groupe soudé à la base, pour dériver suite à une situation (comme le fait très bien La Règle du Jeu), mais il se perd à plutôt faire rire le spectateur avec le peu d’élément qu’il a.”

Résumé de mon avis sur Baby Phone

Je comprends que le film traite de la déstructuration d’un groupe soudé à la base, pour dériver suite à une situation (comme le fait très bien La Règle du Jeu), mais il se perd à plutôt faire rire le spectateur avec le peu d’élément qu’il a.”

Informations sur le film :

Titre ? Baby Phone

Réalisation de ?

Genre ?

Durée ? 85 min

Nationalité ?

Sorti le ? 08/03/2017

Vu le ? 19/03/2017

Dans quel cinéma ?

Si vous avez envie...

… de multi-mensonges, d’un repas incomplet et de micro-siestes, faîtes attention lorsque vous parlez près d’un babyphone.

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Envie de donner votre avis ?

Ces films pourraient vous intéresser :