American Hero

J’ai vu l’affiche y a quelques jours, la bande annonce le jour-même, quelques cinémas seulement le diffusent dans leur petites salles. Ça m’avait l’air d’être un film indé des plus classiques non ?

Quoi ?

Melvin fait trop souvent la fête, bois, fume, flirt, se drogue. Mais il peut déplacer les objets par la pensée, sans pour autant avoir le droit de récupérer son fils. Alors arrivera-t-il à se servir de son don, pour faire quelque chose de bien une fois dans sa vie ?

Alors ?

C’est décevant. C’est filmé comme un reportage, avec des interviews, les personnages s’adressent d’ailleurs par moment directement à la caméra, mais jamais on n’entend l’intervention des journalistes. Du coup, je n’ai pas vu ni compris l’intérêt de cette réalisation.

Le pouvoir du personnage principal est presque anecdotique, il s’en sert peu de façon efficace.

Le gros souci du film c’est qu’il n’y a pas de réel avancement dans la personnalité de Melvin. Ça avance doucement et en plus ça recule sans raison.

Je n’ai pas non plus saisi le ton du film, qui alterne entre légèreté et fortes émotions, même si ces derniers sont bien faits.

En fait j’ai passé tout le film à attendre quelque chose, de logique ou de significatif.

Heureusement les effets spéciaux sont pas non plus dégueus mais sont gratuits.

Il y a quelques points qui valaient le coup, deux trois idées qui pointaient du doigt de bonnes choses, mais ne sont pas suffisantes pour retenir l’intérêt complet du film.

Stephen Doorff n’a pas la possibilité de montrer tout son potentiel et se réduit à jouer le fêtard de base.

Je pensais vraiment un film de super-héro avec un traitement de film indépendant, ou au moins de coupler à la vraie comédie (comme l’a fait Hancock) Ici on avait quelques blagues par-ci par-là, ou des punchlines entendues trop de fois. Ça manquait aussi d’icônisation du héro, bizarrement. J’espérais au moins une révélation sur la raison qui justifiait un point de vue journalistique, car l’équipe de tournage n’est pas inclue dans l’histoire, on ne les voit pas dans les reflets, on ne les voit pas paniquer pendant les fusillades et tous les personnages secondaires n’y prêtent aucune attention.

Si vous avez envie...

… de d’attendre des réponses sans jamais les avoir, de voir les mêmes scènes pendant tout le film et de chanter du gospel, direction l’Amérique.

C'est ? American Hero

Durée ? 86 min

Nationalité ? ,

Sorti le ? NC

Vu le ? 12/06/2016

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Ces films pourraient vous intéresser :